Contactez-nous

Le Tournebride
Rue Grégoire Jurion 18
B-7120 Vellereille-les-Brayeux(Estinnes)
Plan d’accès

Tél.: +32(0)64/33.11.47
Fax: +32(0)64/84.21.02
Gsm: +32(0)496/27.11.59


E-mail: christian.gusbin@proximedia.be
N°TVA: BE0417.146.718

N'hésitez pas à nous contacter
pour tout renseignement

A- A A+

L’Abbaye de Bonne-Espérance

Votre commerçant en fromages et en bières artisanales à Vellereille-les-Brayeux (Estinnes), est implanté dans le somptueux domaine de l’Abbaye de Bonne Espérance. Nous vous proposons de découvrir ce lieu chargé d’histoire qui fait la fierté de notre région.

 

Visites de l'abbaye

Les visites guidées de l'abbaye sont organisées le dimanche après-midi (de Pâques à fin septembre) ou sur rendez-vous pour des groupes d'au moins 10 personnes.
Renseignements par téléphone : Mme Françoise Deghilage au 0496/86.88.18, au 02/736.14.54 et au 064/31.08.08, par fax au 064/31.08.10 ou sur le site : http://www.bonne-esperance.org 

 

L'abbaye de Bonne-Esperance - Producteur de bière et fromage artisanalL'abbaye de Bonne-Esperance - Producteur de bière et fromage artisanal

L’Abbaye de Bonne-Espérance

L'Abbaye de Bonne-Espérance, située dans la commune d'Estinnes (près de Binche), est la seule abbaye du Hainaut dont les bâtiments ont échappé aux destructions de la Révolution française. Relativement peu connue du grand public, telle qu'elle se présente aujourd'hui, elle constitue un remarquable monument de l'architecture du XVIIIe siècle.

 

L'histoire de l'Abbaye de Bonne-Espérance commence par une donation : en 1125, le seigneur de Croix-lez-Rouveroy donne une partie de son domaine à une jeune communauté de chanoines qui vient de se former à Prémontré (près de Laon) sous la direction d'un certain Norbert, prêtre d'origine allemande, dont la prédication a opéré plusieurs conversions, notamment celle du fils du seigneur de Croix-lez-Rouveroy.
Arrivés en 1126 sous la conduite d'Odon, les premiers religieux occupent plusieurs emplacements avant de se fixer en 1130 sur le site actuel de l'abbaye; ils donnent à la nouvelle fondation le nom de Bonne-Espérance.

 

Très vite l'abbaye reçoit le patronage de nombreuses paroisses : Leugnies, Familleureux, Haine-Saint-Paul, Bois-d'Haine, Seneffe, Orbais, Thorembais-Saint-Trond, Erquelinnes, Feluy, Anderlues, Morlanwelz, Gentinnes, Courcelles, Sombreffe, Chaumont-Gistoux, Gouy-lez-Piéton, Eysinghen, Vellereille-les-Brayeux, Morialmé, Soumoy, Senzeille, Sainte-Geneviève (près de Chimay).

 

L'abbaye de Bonne-Esperance - Producteur de bière et fromage artisanalL'abbaye de Bonne-Esperance - Producteur de bière et fromage artisanal

Son domaine foncier s'accroît au cours des siècles grâce à différentes donations ou acquisitions, des exploitations agricoles notamment (outre les fermes situées autour de l'abbaye, Bonne-Espérance possédait des terres dans différents villages du Sud de la Belgique et du Nord de la France); au XVIIIe siècle, la superficie totale des terres représente environ 4700 hectares, ce qui est relativement modeste par rapport à d'autres abbayes plus anciennes fondées sous les Carolingiens.

 

Dès sa fondation, Bonne-Espérance a produit de très beaux manuscrits, dont une Bible, conservée à la Bibliothèque Royale. Des tous premiers bâtiments, il ne reste aucune trace. Au XIIIe siècle, on érige en style gothique un ensemble abbatial, notamment une très grande église ; malgré des transformations malheureuses au XVIIIe siècle, le cloître, la cuisine et la salle capitulaire ont gardé l'aspect de cette époque.
Au XVIIIe siècle, la communauté de Bonne-Espérance entreprend de grands travaux de reconstruction ; la plupart des bâtiments de l'abbaye sont de cette époque : la façade, les ailes de la cour d'honneur, le quartier d'accueil, le chauffoir et le réfectoire furent achevés au milieu du XVIIIe siècle et la nouvelle église, en 1789.

 

La Révolution française chassa les chanoines, provoqua la vente de tous les biens, mais ne porta pas atteinte aux bâtiments, sans doute grâce à l'intervention des habitants de la région. Quand la paix fut revenue, les survivants de la communauté rachetèrent les bâtiments, mais dans l'incapacité de reconstituer une abbaye viable, en 1829, ils les léguèrent au Séminaire de Tournai, qui en fit un établissement d'enseignement. En 1830, on y ouvrait des cours d'humanités, en 1834 y furent annexés des cours de philosophie préparatoires au grand séminaire et en 1838, on y implantait une école normale primaire.

 

L'abbaye de Bonne-Esperance - Producteur de bière et fromage artisanalL'abbaye de Bonne-Esperance - Producteur de bière et fromage artisanal

En 1925, l'école normale fut transférée à Braine-le-Comte et en 1968, la section de philosophie fut également transférée. Actuellement, Bonne-Espérance reste un établissement d'enseignement primaire et secondaire, un centre diocésain d'accueil pour les jeunes, un lieu de pèlerinage, de visites et d'organisations culturelles, un havre de paix et de détente en famille.

 

Maurice Servais Pour plus de renseignements sur l’Abbaye de Bonne-Espérance, contactez-nous ! 

 

L'abbaye de Bonne-Esperance - Producteur de bière et fromage artisanal L'abbaye de Bonne-Esperance - Producteur de bière et fromage artisanal L'abbaye de Bonne-Esperance - Producteur de bière et fromage artisanal L'abbaye de Bonne-Esperance - Producteur de bière et fromage artisanal